Les populations du sud du Soudan qui se sont inscrites à cet effet au mois de décembre sous la tutelle du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) sont appelées, à compter du dimanche 9 et jusqu’au 15 janvier, à exprimer leur volonté (1) : rester unies dans le cadre fédéral d’un immense pays (4 fois et demi la France, 26 Etats depuis la constitution de 1994) ou faire sécession. Six à dix millions d’habitants, 15% de la population soudanaise vit dans les dix Etats du Sud. Le Soudan rassemble diverses ethnies (19 groupes principaux et 597 sous-groupes) dont la plus importante est celle des Arabes (40 %), suivie des Dinkas (12 %), des Béjas (7 %) qui pratiquent plusieurs religions présentes partout, l’islam plus répandu…