Riga, Lettonie. Les 27 et 28 novembre prochains, les 26 membres de l’organisation du Traité de l’Atlantique nord (1) s’y rencontreront. Les uns, avec de grands projets. Les autres, avec une grande prudence. N’est-ce pas là, me dit-on, l’ordinaire quotidien de l’OTAN depuis la fin de la guerre froide ? D’ailleurs, l’alliance militaire n’est-elle pas chahutée depuis sa naissance ?