« Si l’Italie est seule, abandonnée par l’Europe, face à l’afflux de migrants, la France est encore plus seule dans sa lutte contre le terrorisme déclenchée par François Hollande avec son intervention militaire au Mali », écrivait le 23 avril Philippe Duval pour Mondafrique (1). Les députés François Loncle, pour le parti socialiste, et Pierre Lellouche, pour l’UMP ont effectué en mars dernier une mission dans trois pays sahéliens, le Niger, le Burkina Faso et le Mali. Ils en rendaient compte le 31 mars (2). « Leur cri d’alarme devant la commission des Affaires Etrangères de l’Assemblée Nationale est passé inaperçu. Il doit aujourd’hui être réécouté à la lumière des événements de la semaine, la mort de centaines de migrants dans plusieurs naufrages de bateaux venant…