Il n’est pas indifférent que le peuple soit éclairé. Montesquieu, De l’esprit des lois, préface, 1748 Le commissaire européen au commerce, le belge Karel De Gucht, l’avait annoncé en avril dernier : « Nous devrions nous préparer à supprimer tous les droits de douane qui entravent le commerce transatlantique ». Il précisait encore : « Les droits de douane sont importants, mais ils sont bien moins importants que les obstacles réglementaires qui entravent le commerce et les services » (1). Et ce 5 décembre, il célébrait à Washington (un gala au Mayflower Renaissance Hotel, 1127 Connecticut Avenue, NW, Washington, DC) la naissance du Transatlantic Business Council né de la fusion de l’European-American Business council et du TransAtantic Business Dialogue, deux lobbies qui travaillent à « l’intégration » euro-atlantique.