“ En maximisant la dépendance énergétique de l’Europe, la Russie acquiert un levier financier et politique. Cela peut éroder la solidarité de l’OTAN et séparer l’Europe des Etats-Unis et de l’OTAN ”. Ainsi parle un certain Vladimir Socor, analyste (fellow) à la Jamestown fondation (1) basée à Munich, pour le Washington Post du 22 avril dernier. Un exemple parmi d’autres, illustrant la formidable campagne, lancée depuis les Etats-Unis, contre la construction d’un gazoduc nord européen (GNE) signée par Gerhard Schröder avant son départ des affaires, en Allemagne.