« Alors que les Philippines et les Etats-Unis resserrent leurs liens miliaires, il n’est pas évident de savoir si ce renforcement va conduire à plus de calme ou plus de discorde dans la mer de Chine méridionale ». Le propos est de Richard Javad Heydarian, analyste philippin et maître de conférence en sciences politiques à l’université de Manille. Il réfléchit pour Asia Times (1) aux conséquences possibles des négociations entre Washington et Manille, négociations qui devraient se conclurent en ce mois de septembre : « Les Philippines ont provisoirement accepté d’autoriser une présence militaire américaine accrue sur leur sol, quand montent des tensions avec la Chine autour de territoires contestés en mer de Chine. L’accord fournit un cadre pour la présence semi permanente, “en…