« Je vous prie de remarquer, messieurs, que je ne blâme ni n’approuve : je raconte » Talleyrand Ainsi l’ancien procureur du Tribunal Pénal International pour l’ex Yougoslavie Carla del Ponte l’a t-elle confirmé à la Radio Télévision suisse-italienne (RSI), dimanche 5 mai au soir : ce sont les « rebelles » syriens qui ont utilisé des armes chimiques, pas les forces gouvernementales régulières. « Nos enquêtes devront encore être approfondies, vérifiées et confirmées à travers de nouveaux témoignages, mais selon ce que nous avons pu établir jusqu’à présent, pour le moment ce sont les opposants au régime qui ont utilisé le gaz sarin » – un agent neurotoxique dont l’utilisation est interdite depuis 1991 (1). Carla del Ponte travaille dans le cadre d’une…