Si la force est un droit, si la convenance est un titre, quelle sera désormais la sûreté des Etats ? (Extraits de la minute de Vergennes à Louis XVI le 8 décembre 1774). Nous parlons bien de l’ex Yougoslavie, ce pays du sud-est de l’Europe, créé après la première guerre mondiale sur les décombres de l’empire ottoman, qui a servi de verrou, selon les circonstances, à l’empire austro hongrois, à l’empire allemand, à l’empire soviétique. “ Sa création et sa disparition tiennent aux volontés des grandes puissances à l’issue des deux guerres mondiales plus qu’à celle des peuples concernés ” écrivions-nous en novembre dernier (1). En effet. Après l’éclatement de l’URSS, en 1991, la République fédérale de Yougoslavie perd, aux yeux des occidentaux vainqueurs…